La programmation 2022, à noter !

Dimanche 03 juillet, 16h00 - Soirée presque Classique - Verger de Mathonex

Soirée presque Classique

Heureux de se retrouver, le thème de cette année 2022 sera l'Amour !

Piano : Théodore Lambert

Lauréat de la Fondation Banque Populaire, du Mécénat Musical Société Générale, de la Fondation Meyer, soutenu par des mécènes tels qu’Oriolis et Chantal Jacquet, Théodore Lambert se distingue lors de nombreux concours français et internationaux.

Il se produit en soliste lors de nombreux festivals, à Leipzig (Allemagne), Alkmaar (Pays-Bas) ou à Paris, où il fut notamment invité au Festival Chopin de l’Orangerie du Parc de Bagatelle.

Également, compositeur, sa dernière oeuvre « Fragments Épars I » pour ensemble de 13 instruments, fruit d’une commande du Conservatoire de Paris, y a été créée dans le cadre d’un hommage à Debussy parrainé par Florent Boffard. La commande de son duo « Toothbrush », créée par le violoncelliste Michel Strauss et le tap-dancer Max Pollak, a été acclamée au Chamberfest d’Ottawa (Canada).

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Denis Pascal, Emmanuel Strosser, Jean-Frédéric Neuburger, Claire Désert et Ami Flammer, il travaille également avec des maîtres tels que Bertrand Chamayou, Jacques Rouvier, pour ne citer qu’eux.

  • Site Web
  • Vidéo
  • Composition
  • Instagram

Violoncelle : Magali Mouterde

Native de Vieugy mais aussi Prix de la personnalité musicale du festival de Pila (Pologne), lauréate des Concours Internationaux Brahms (Autriche) et Leopold Bellan en trio, soutenue par le fonds Nguyen Thien Dao, la fondation Meyer, le Mécénat Musical Société Générale et le leg Vallas, Magali Mouterde a été invitée à se produire dans de nombreux festivals, comme au Carloforte Festival et au Museo barracco de Rome (Italie), au Festival des Nuits de Fourvière, Symphonic Music Festival à Alger, Beuggen Schlosskonzert (Allemagne) entre autres.

 

Magali s’est également produite au sein de divers orchestres comme celui de Mulhouse, celui de Bienne Soleure, Les Passions de l’âme (Suisse), la Berliner Camerata (Allemagne), ou le Jeune Orchestre de l’abbaye à Saintes.

Pédagogue appréciée, elle enseigne au sein du conservatoire du 9ème arrondissement de Paris et organise des actions culturelles produites par ProQuartet au sein du trio Aralia.

Diplômée des HEM de Lausanne, Genève et Berne dans les classes de Marc Jaerman, Denis Severin et Antonio Meneses, elle prépare un Master de musique de chambre au CNSMDP dans la classe de Claire Désert et d’Ami Flammer.

Elle a bénéficié des conseils de maîtres tels que Gary Hoffman, David Geringas, Peter Bruns, Corina Belcea, Raphaël Pidoux, Michel Strauss, Tatiana Vassilieva, Anne Gastinel.

  • Vidéo
  • Vidéo
  • Vidéo

Chant Soprane : Véronique Jeanne

Véronique Jeanne Richard, chanteuse lyrique Opéra de Saint Etienne

"Je m'en fous mon amour, quand l'orchestre s'arrêtera, je danserai encore.

Quand les avions ne voleront plus, je volerai tout seul. Quand le temps s'arrêtera, je t'aimerai encore."

photo Véro 3.jpg

Chant Soprane : Clémentine Moser

Passionnée par la littérature et les langues, Clémentine mène d'abord des études de lettres modernes et classiques avant de poursuivre un master de sociologie politique qu'elle partage entre Paris La Sorbonne, Cologne et Prague. 

Elle revient à son amour des lettres à travers le texte de théâtre et entre en 2017 à l'Ecole Claude Mathieu. Egalement en cycle 3 de chant lyrique au conservatoire Frédéric Chopin (Paris 15e arr.).

 

Clémentine aime particulièrement mêler musique et jeu : elle joue et chante dans Le Petit Faust de Hervé (février 2019), dans plusieurs mises en scène de Brunelle Lemonnier (Le Roi nu de Schwartz, Gardarem de Brunelle Lemonnier) ainsi que dans Le Bonheur du Vent de Catherine Anne, mis en scène par Aurélie Le Blanc et Camille Poirier (février 2020). Elle assiste également Blanche Rérolle à la mise en scène de La Pierre, de Marius von Mayenburg.

  • Tumblr Social Icon
  • Facebook

Chant Ténor : Jean-Baptiste Garcin

Chanteur amateur et actuellement en classe de chant lyrique au conservatoire de Paris 15, Jean-Baptiste chantait déjà petit au conservatoire de Seynod au sein du choeur Noéma, dirigé par Blanche Latour, avec lequel il s'est produit à travers l'Europe.

C'est à présent avec l'Orchestre et Choeur des Universités de Paris - Sorbonne, dirigé par Guillaume Connesson, que Jean-Baptiste a (eu) le plaisir de chanter à la Philharmonie de Paris, à la cathédrale Saint Louis des Invalides ou encore à la cathédrale de Chartres. 

A l'initiative de ces concerts "Derrière les Cortis", c'est avec grand plaisir que Jean-Baptiste essaye d'apporter ces interludes musicaux au public le plus large possible, dans la joie et la bonne humeur de ces folles soirées d'été !

  • Linkedin
  • Instagram